Mise en avant

Ramadan, un mois spirituel avant tout !

Ramadan 2018 / 1439 : An Opportunity You Can't Miss!

« Vous n’avez pas trop faim ? », « vous n’avez même pas le droit de boire de l’eau ? ». Voici le genre de questions auxquelles les musulmans auront une nouvelle fois le droit, au prochain Ramadan prévu le 15 mai 2018. Si le mois de jeûne est le pilier le plus pratiqué, il reste en réalité encore bien méconnu. Et cela même de la part de beaucoup de musulmans. Lors du mois de jeûne, il est interdit de boire, de manger et d’avoir des relations sexuelles entre le lever du soleil (Fajr) et le coucher (Maghreb). Des heures différentes selon les jours comme l’indique l’application  Athan Pro Muslim: Ramadan 2018. La définition la plus répandue est donc basée sur les règles de base. Mais en réalité, le Ramadan c’est bien plus que cela.

Ramadan

La récompense après le jeûne

Le mois de Ramadan qui commence cette année du 15 mai au 14 juin, reste une épreuve. Il n’est pas si aisé de jeûner en période estivale tout en gérant le manque de sommeil. Pour le réussir, ce mois est préparé et nécessite une organisation stricte. Lecture du Coran, prières, zakat, doivent être au cœur du jeûne. Malgré tout, ces 29 ou 30 jours passent toujours très vite. Vient ensuite la récompense.

 

Tout d’abord, le musulman espère la récompense si précieuse auprès de Dieu. C’est bien pour cela, que le fidèle fait cet effort physique et mental.  « Il n’y a aucun serviteur qui jeûne un jour dans le sentier d’Allah sans qu’Allah n’éloigne son visage de l’Enfer de soixante-dix automnes [années] » selon un haddith rapporté par Boukhary Mouslim. Puis comme il n’y a pas d’efforts sans réconfort, c’est la fête de l’Aid el Fith qui vient clore le mois de jeûne. Cette fête est célébrée le premier jour du mois de Shawwal, dixième mois du calendrier islamique. C’est  l’apparition de la nouvelle lune qui indique la fin du mois béni de Ramadan.

Deuxième fête de l’islam, l’Aid el Fith est un moment de célébration intense des fidèles musulmans. Avant la prière collective de l’Aid, qui a lieu le matin, les musulmans doivent être élégants et se faire plaisir en s’offrant un bon petit déjeuner. Les enfants ont le droits à des pâtisseries, sucreries et cadeaux. Lors de cette journée, il est impératif de visiter la famille, les amis, les proches… Ce jour de fête doit être dignement célébrée.  Cela pour se rendre compte de ce qui a été accompli. D’après la Sunna, la veille de l’Aïd el-Fitr, Allah interpelle les anges : « Ô Mes Anges ! Quelle est la récompense de ces travailleurs qui ont terminé leur tâche (le jeûne)? » Les anges répondent qu’ils devraient être récompensés. Le Tout-Puissant répond alors : « Soyez témoins, Je leur ai tous pardonnés » (rapporté par Muslim).

Ramadan, Salat

Tarawih, les prières du Ramadan

Pour bien réussir son Ramadan, il faut un programme précis. Les prières font partie de la longue journée du jeûneurs en particulier pour ce Ramadan 2018 attendu du 15 mai au 14 juin. Appelées Tarawih, ce sont les prières nocturnes spécifiques du Ramadan. Elles sont effectuées dans l’idéal en groupe et ont lieu entre la prière du soir (‘Icha) et la prière de l’aube (Fajr), elle varie donc chaque soirs en fonction des heures de salât.

 

« Quiconque passe les nuits de Ramadan en prière par foi et en espérant la récompense [auprès d’Allah] verra ses péchés antérieurs pardonnés. » Cette prière a été clairement conseillée par le Prophète Mohamed (SAW) dans un hadith rapporté par Al-Boukhari. Comme les salât quotidiennes, il est important de prier avec sincérité, comme pour le Tarawih. Il ne faut pas se hâter mais méditer et y mettre tout son cœur. En effet, Allah dit : « Bienheureux sont certes les croyants, qui sont humbles dans leur prière. » (Sourate 23 : Versets 1-2).

Ramadan

Les nombreux bénéfices du Ramadan

Le Ramadan «c’est le mois de la patience, et la récompense de la patience est le Paradis. C’est le mois du don. C’est un mois dans lequel les ressources du croyant augmentent. Un mois dont le début est miséricorde, dont le milieu est pardon et la fin, l’affranchissement du feu de l’Enfer» d’après un hadith rapporté par Al-Bayhaqi. Dans un autre hadith rapporté par Al-Bukhari, le Prophète dit également : «Lorsque le mois de Ramadan arrive, les portes du Paradis sont ouvertes et les portes de l’Enfer sont fermées, et les démons sont enchaînés».  Le mois de Ramadan est certes une épreuve, mais avant tout une miséricorde. Il faut donc profiter des nombreux bienfaits de ce mois de Ramadan 2018 aura lieu cette année du 15 mai au 14 juin.

 

Pour raffermir sa foi, il faut une préparation personnalisée. A commencer par un examen de conscience sincère et se donner pour objectifs d’améliorer sa pratique et raffermir sa foi. La lecture du Coran durant le jeûne est très recommandée. Accomplir la Omra en particulier dans les dix derniers jours du jeûne est une oeuvre précieuse. Ramadan est le mois du partage et de la générosité. Raffermir sa foi est primordiale, mais il ne faut pas oublier les autres qui doivent être au coeur des préoccupations. Il faut multiplier les  aides envers les nécessiteux, faire des dons de toutes sortes et nourrir des jeûneurs. Partager sa table, permet par exemple à l’hôte de bénéficier des récompenses des jeûneurs invités. Encore plus que d’habitude, il ne faut pas oublier de rendre visite aux malades, aux personnes seules, s’occuper des personnes âgées.… Qu’ils soient musulmans ou pas.  De façon générale, parler autour de soi des bienfaits du Ramadan et diffuser le savoir. Pour cela, quoi de plus efficace que d’être la personne la plus exemplaire ?

 

En plus des bienfaits psychologiques, les bénéfices sur la santé ne sont plus à prouver. Un jeûne accompli sans excès, permet à l’organisme de se régénérer plus facilement en se débarrassant des impuretés. C’est l’effet d’une cure détox. Des organes vitaux comme le foie, le pancréas et même le coeur sont au repos. Des bénéfices sanitaires précieux, toujours à condition de garder une alimentation équilibrée…  Faut-il le rappeler, le Ramadan est le mois de l’effort et de l’endurance et non de la paraisse. C’est précisément ce qui fera de ce jeûne, un Ramadan accompli et réussi.

Ramadan

Réussir la préparation du Ramadan

Photo by Harits Mustya Pratama on Unsplash

Le Ramadan 2018 arrive à grands pas. Cette année il devrait commencer le 16/17 Mai jusqu’au 14 Juin 2018.  Comme tous les ans, les musulmans réalisent à la fin des trente jours à quel point ils passent vite… C’est bien la raison pour laquelle il faut bien préparer le Ramadan avant son arrivée,  pour profiter de ses nombreux bienfaits. Rappelons que ce pilier de l’islam est une miséricorde pour le croyants. Il correspond au neuvième mois du calendrier lunaire islamique. Lors de cette période ou la patience est mise à rude épreuve, les portes du paradis sont grandes ouvertes et celles de l’enfer fermées. Surtout, les pêchés sont effacés. Pour être bien organisé, la période de préparation est donc importante, qu’elle soit spirituelle ou physique.

Avant toute chose, il faut dès aujourd’hui commencer par faire sincèrement ses invocations. Invoquer Dieu, qu’Il permette d’avoir une bonne santé pour accomplir le jeûne du Ramadan. Comme toujours en Islam, l’intention compte pour beaucoup. Se préparer psychologiquement permet de conditionner son âme. Il faut se donner comme objectifs de cumuler les bonnes actions, souhaiter sincèrement se repentir de ses pêchés et vouloir vraiment améliorer son comportement. Pour cela, il est nécessaire de prendre le temps de faire un bilan personnel sur ses faiblesses, d’intégrer les efforts à accomplir et enfin mettre en place un programme précis à tenir pour raffermir sa foi. Jeûner lors du mois de Shabaan qui précède celui de Ramadan, est un bon entrainement. Cela permet d’être dans les bonnes conditions pour l’introspection. Ces jours doivent s’accompagner de lectures du Coran ou autres moyens de s’instruire sur le Ramadan. Ainsi, les objectifs et les les bienfaits du jeûne sont clairs.

 

Il ne faut pas négliger la préparation physique. On s’en rend bien compte à chaque fin de Ramadan, il s’agit d’un vrai marathon, en particulier en été. Le rythme peut-être difficile à suivre si on n’est pas préparé. Pour atténuer la fatigue, il faut commencer au plus tôt une alimentation saine et équilibrée. Bannir par exemple les plats trop gras, les boissons sucrées pour ceux qui en ont l’habitude. En état de jeûne, il sera difficile de garder des forces avec ce genre d’alimentation. Les fidèles qui n’ont pas l’habitude de manger le matin et de se lever au Fajr, doivent s’y mettre tant bien que mal et dès que possible… Ce repas reste primordiale au vu des longues journées de jeûne qui sont attendues. Il est aussi conseillé d’adapter son heure de réveil à celle de l’Athan.

La plupart du temps, avant le Ramadan, les jeûneurs appréhendent la gestion du temps, la chaleur, la fatigue. Mais très souvent la foi et la force mentale dépassent toutes les difficultés, d’où l’importance de la préparation.

Hajj & Omra

Hajj 2018 : les rites du pèlerinage

Le Hajj est le cinquième pilier de l’Islam. Les musulmans qui ont les moyens, ont de bonnes conditions physiques, ont atteint la puberté et sont saints d’esprit doivent l’effectuer une fois dans leur vie. Son financement ne peut provenir d’un emprunt ou via de l’argent illicite. Au cours de son Hajj, le fidèle observe une série de rites qu’il doit accomplir en l’espace de cinq jours. Le Hajj repose sur quatre piliers : la sacralisation (ihram) ; les tours rituels accomplis autour de la Ka‘ba (tawâf) ; la marche (sa‘y) effectuée entre les deux collines Safâ et Marwâ ; et la station (waqf) au mont Arafât. Le pèlerinage est incomplet si l’un de ces actes n’a pas été accompli.

 

L’Ihram. Il doit avoir lieu avant même de pénétrer sur le territoire sacré. Il s’agit d’abord d’une sacralisation morale, l’intention. Les hommes et femmes énoncent dans une formulation précise leur volonté forte d’accomplir le Hajj. Puis, il y a la sacralisation corporelle. Les hommes revêtent d’un pagne non cousu et d’un morceau d’étoffe qui recouvre les épaules et des sandales au pieds. Quant aux femmes, elles gardent leurs habits mais doivent avoir le visage et les mains découverts.

 

Le Tawaf. Il est de plusieurs sortes : le tawâf de l’arrivée, le tawâf accompli après la présence à Arafât, le tawâf de l’adieu et le tawâf surérogatoire. Il s’agit d’une circumambulation de 7 tours autour de la Ka‘ba, en commençant à partir de la pierre noire ou à partir d’une ligne rouge tracée sur le sol, et dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Sa’y. Procession qui consiste à accomplir 7 fois le trajet entre deux collines situées à l’intérieur de La Mecque (Safâ et Marwâ), en commençant par Safâ. La longueur du parcours est de 395 m.

 

Arafat. Obligatoirement accompli le 9e jour de dhû-l-hijja, c’est l’étape la plus importante du Hajj. Lors de cette journée de ferveur ultime, au pied du mont de la Miséricorde, située dans la plaine d’Arafât, les pèlerins implorent Dieu, Lui demandent pardon, miséricorde et protection. Mina. Entre La Mecque et Arafat, Minâ possède trois stèles qui représentent Satan. La lapidation des stèles doit se faire via un jeté de sept pierres sur elles. Les pèlerins doivent y passer au moins deux nuits. Enfin, le sacrifice. Il s’agit de sacrifier un ovin ou un bovin, en l’honneur du geste du prophète Abraham. Le sacrifice peut avoir lieu à n’importe quel point du territoire sacré (Minâ, La Mecque, Muzdalifa).

 

Hajj & Omra

Les bienfaits de la Omra du Ramadan

Le Hajj est le cinquième pilier de l’Islam. Tout musulman en bonne santé et qui en a les moyens, doit se rendre une fois dans sa vie à la Mecque pour le grand pèlerinage. Cette année, le Hajj 2018 est annoncé du dimanche 19 à la soirée du vendredi 24 août. Une période qui va attirer bon nombre de fidèles avec cette année, la coïncidence avec les vacances scolaires estivales.

 

Cette période devrait aussi attirer de nombreux musulmans désireux de faire la Omra. Parfois simplement appelé « le petit pèlerinage », il n’est pas obligatoire mais rassemble de nombreux bienfaits. Il peut être effectué tout au long de l’année, mais le faire lors de la période du Ramadan lui donne une importance toute particulière.

 

Les pèlerins veulent ainsi profiter du meilleur mois de l’année pour la Omra.  En effet, lors de cette période, les récompenses des actions sont multipliées. Le périple équivaut à la récompense d’un Hajj avec le prophète SAW. Ce mois est également couronné par « la nuit du destin », une nuit qui vaut plus de 1000 mois…

Ramadan

Tour du monde du Ramadan 2018

15 mai au 14 juin 2018. Ce sont les dates annoncées du Ramadan 2018. Déjà, les musulmans du monde se préparent déjà au jeûne. Faut-il le rappeler ? Si tous les Arabes ne sont pas musulmans, tous les musulmans ne sont pas Arabes. Le point commun de toute la communauté est évidemment que les fidèles se privent de nourriture et de relations sexuelles du lever au coucher du soleil. Les salât, la lecture du Coran et le bon comportement doivent prévaloir. Mais en fonction des pays, il y a des traditions différentes lors de ce mois de jeûne.

 

Aux Comores, les animations se concentre sur les places publiques appelées les “bangwé”. Les fidèles s’y retrouvent tous les jours peu avant la rupture l’iftar. Au moment de la rupture du jeûne, ils se dirigent vers les mosquées où est distribués des dattes et du café. En Irak, il y a un jeu populaire répandu qui s’appelle le jeu des bagues. Deux équipes formées de 10 à 20 personnes s’affrontent. On confie une bague aux membres d’une équipe et on laisse les membres de l’équipe en face deviner quelle personne cache le bijou. Une façon de passer les longues journées de façon amusante.

 

En Indonésie, le Ramadan commence bien avant le jeûne. Les Indonésiens se rendent au cimetière pour saluer la mémoire de leurs défunts. Ils rendent ensuite visite à leur famille puis les amis et même les collègues. Cela pour profiter de leur présence et se pardonner mutuellement avant d’entamer le mois saint. En Malaisie lors de la fin du Ramadan, la période de fête autour de l’Aid s’appelle en malais « Hari Raya Aidilfitri ». A ce moment précis, chaque musulman de la diaspora revient dans la ville de ses origines pour y retrouver famille et amis. Une façon de « rentrer au village » appelé aussi le « balik kampung ».

 

Salat

Les horaires de salât 

La salât. C’est l’un des piliers les plus important de l’Islam. Deuxième, après la profession de foi, la prière est au cœur de la religion musulmane. C’est une relation directe qui se noue avec Dieu. De nombreux versets dans le Coran relatent l’importance de la salât mais surtout de son accomplissement avec ponctualité. Contrairement aux autres grandes religions, les prières en Islam sont très codifiées dans le temps et ce, en fonction du positionnement du soleil.

 

Il y a cinq salât par jour, la prière de l’Aube, Sobh, celle de midi, El Douhour, la salât de l’après-midi el Asr, celle du crépuscule, el Maghreb, et enfin celle de la nuit el Ichaa. Ainsi, chaque rendez-vous avec Dieu est organisé en fonction de la course du soleil. Alors que le calendrier musulman, qui détermine les fêtes religieuses et le Ramadan, est régit en fonction du cycle de la lune. Dès les premiers jours de l’Islam, les astronomes musulmans ont eu pour mission de calculer les mouvements de ces astres pour établir les horaires de prières. Car les horaires, évoluent en fonction des saisons. Chaque jour, l’horaire d’une salât est soit avancée ou reculée de quelques minutes.

 

A cette époque, les musulmans avaient vivaient en communion avec la nature et savaient établir les horaires de salât en observant simplement la lumière du soleil. Aujourd’hui, la plupart des musulmans observent plutôt leur écran de smarthpone. En effet, l’information circulent de façon bien plus facile. On ne compte plus les calendriers et les applications qui calculent automatiquement les heures de prières comme Athan pro. Des outils bien utiles notamment lors du Ramadan 2018 prévu cette année du mardi 15 mai au jeudi 14 juin 2018.

 

 

 

 

 

 

Général

Les cinq piliers de l’Islam

La profession de foi, la prière, la zakat, le jeûne du mois de Ramadan et le pèlerinage de la Mecque une fois dans une vie pour ceux qui en ont les moyens. Voici les cinq piliers de l’Islam. Ce fonde le mode de vie islamique. Ils sont présentés dans l’ordre d’importance.

Général

Le Coran, le miracle de l’Islam

« La récitation », c’est ce que signifie le Coran en arabe. C’est LE texte sacré des musulmans, qui reprend la parole de Dieu. Dans le texte, le Coran est parfois appelé simplement al-kitâb (le livre), adh-dhikr (le rappel) ou encore al furqân (le discernement). Pour les historiens, ce livre reste aussi le premier et le plus ancien document authentique connu en langue arabe. Le Coran regroupe les paroles d’Allah, les « ayates » ou révélations faites au prophète et messager de l’islam à partir de 610-612 jusqu’à sa mort en 632, par l’intermédiaire de  l’archange Gabriel.