Ramadan

La récompense après le jeûne

Le mois de Ramadan qui commence cette année du 15 mai au 14 juin, reste une épreuve. Il n’est pas si aisé de jeûner en période estivale tout en gérant le manque de sommeil. Pour le réussir, ce mois est préparé et nécessite une organisation stricte. Lecture du Coran, prières, zakat, doivent être au cœur du jeûne. Malgré tout, ces 29 ou 30 jours passent toujours très vite. Vient ensuite la récompense.

 

Tout d’abord, le musulman espère la récompense si précieuse auprès de Dieu. C’est bien pour cela, que le fidèle fait cet effort physique et mental.  « Il n’y a aucun serviteur qui jeûne un jour dans le sentier d’Allah sans qu’Allah n’éloigne son visage de l’Enfer de soixante-dix automnes [années] » selon un haddith rapporté par Boukhary Mouslim. Puis comme il n’y a pas d’efforts sans réconfort, c’est la fête de l’Aid el Fith qui vient clore le mois de jeûne. Cette fête est célébrée le premier jour du mois de Shawwal, dixième mois du calendrier islamique. C’est  l’apparition de la nouvelle lune qui indique la fin du mois béni de Ramadan.

Deuxième fête de l’islam, l’Aid el Fith est un moment de célébration intense des fidèles musulmans. Avant la prière collective de l’Aid, qui a lieu le matin, les musulmans doivent être élégants et se faire plaisir en s’offrant un bon petit déjeuner. Les enfants ont le droits à des pâtisseries, sucreries et cadeaux. Lors de cette journée, il est impératif de visiter la famille, les amis, les proches… Ce jour de fête doit être dignement célébrée.  Cela pour se rendre compte de ce qui a été accompli. D’après la Sunna, la veille de l’Aïd el-Fitr, Allah interpelle les anges : « Ô Mes Anges ! Quelle est la récompense de ces travailleurs qui ont terminé leur tâche (le jeûne)? » Les anges répondent qu’ils devraient être récompensés. Le Tout-Puissant répond alors : « Soyez témoins, Je leur ai tous pardonnés » (rapporté par Muslim).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *